Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Noël BELLIOT - COGNAC

Rythmes scolaires "Les enfants d'abord"

3 Mars 2013 , Rédigé par BELLIOT NOEL Publié dans #Coup de gueule

enfants

Question orale lors du Conseil Municipal – Jeudi 28 février 2013

Monsieur le Maire, chers collègues,

Depuis l’annonce précipitée de la réforme des rythmes scolaires en primaire, le 17 mai 2012 par Vincent Peillon, jusqu’au décret formalisant son entrée en vigueur le 25 janvier dernier, le gouvernement a fait cavalier seul et n’a pas, notamment, tenu compte de l’avis du Conseil Supérieur de l’Education (CSE) du 8 janvier 2013, qui a massivement rejeté le projet.

Sur le fond pourtant, chacun s’accorde à reconnaître, qu’il faut revoir la semaine de 4 jours, les journées des écoliers Français sont trop longues et  trop denses.

La réforme Peillon va-t-elle arranger les choses ? Pas si sûr.

Les journées d’école finiront toujours à 16H30. La nouveauté c’est qu’elles verront 45 minutes consacrées à des activités culturelles et sportives, dans des conditions d’organisation pour le moins confuses.

La réforme aurait dû s’inscrire dans une réflexion globale sur le temps scolaire en réfléchissant à la durée des vacances scolaires, notamment celles d’été qui pourraient être réduites de 2 semaines. Ce que vient d’ailleurs de proposer, ce dimanche, le même Vincent Peillon  mais à l’horizon 2015 et toujours sans la moindre concertation.

La réforme de Vincent Peillon représente un transfert non financé de charges financières vers les collectivités locales.

Pour les communes qui mettront la réforme en place dès 2013 une dotation exceptionnelle forfaitaire  de 50€ par élève sera versée. Cette dotation ne couvre de toute façon qu’une partie du coût, et seulement pour une période transitoire.

Toutefois, le Maire peut, au plus tard le 31 mars 2013, demander au directeur académique des services de l’éducation nationale le report de l’application du décret à la rentrée scolaire 2014.

La réforme Peillon, mal préparée, imposée dans la précipitation,   mise en œuvre à marche forcée, cumule les inconvénients des différents systèmes.

Les réunions organisées en Mairie ont pu montrer l’inquiétude et les difficultés relevées par les parents et les enseignants.

En conséquence il nous semble raisonnable de ne la mettre en œuvre qu’à la rentrée 2014, d’observer ce qui se fait ailleurs et prendre le temps de bâtir un véritable projet en concertation avec les enseignants et les parents d’élèves.

Êtes-vous d’accord avec notre proposition ?

A cette question, le Maire de Cognac a répondu qu’il devait rencontrer les Maires des 13 communes du Grand Cognac afin d’adopter une position commune…... Sans doute le report de la mesure à la rentrée 2014 !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article